Qu’est-ce que le lean ?

Le lean production (lean, de l’anglais “maigre”, “dégraissé”) est une méthode d’organisation industrielle visant à réduire au maximum le gaspillage dans le processus de production.

Objectif

L’objectif est de produire de manière plus plus efficace, plus rapidement et à moindre coût. Cette formation professionnelle est d’ailleurs de plus en plus demandée par les RH lors d’entretien d’embauche.

lean six sigma

Ce modèle trouve ses origine dans le Système de Production de Toyota (ou SPT) imaginé par les fondateurs de Toyota pour rattraper le retard économique et industriel de l’après-guerre. A l’époque, trois types de gaspillages ont été identifiés les dirigeants du géant automobile : les Muda, ou les tâches improductives visibles, les Muri, les tâches trop difficiles qui surchargent les employés, et enfin les Mura, les taches irrégulières.

On compte pour le Muda 8 type de gaspillage quotidien : la surproduction, les stocks inutiles, les transports inutiles, les rebuts, l’attente (de pièce de fabrication, d’informations, etc.), les mouvements inutiles, les processus inadaptés, et la sous-exploitation des compétences.
Les Muda sont les gaspillages les plus faciles à identifier. Ce sont les gaspillages en première ligne de contact avec le produit. Une observation du processus de production suffit à les identifier pour les corriger par la suite.

Eviter les pertes par l’excès

Le Muri est le gaspillage par l’excès : excès de stock, excès de temps consacré à une tâche impossible ou trop difficile… Ce gaspillage peut avoir des conséquences physique (fatigue des employés, surplus de stock…) ou mener à un stress mental important. Pour parer ce type de gaspillage, il faut s’orienter vers des méthodes de travail plus standardisées : produire une quantité égale aux quantité vendue, ou contrôler plus régulièrement la trésorerie et les espaces de stock par exemple.

Supprimer le gaspillage

Enfin, le Mura désigne le gaspillage due aux irrégularités dans la chaîne de production : irrégularité des flux, des délais, etc. Afin d’éviter ce type de désagrément, il faut contrôler les achats et les ventes par rapport aux prévisions, et éviter les erreurs de commande.

S’il est adopté par de nombreux managers, le lean management aurait tout de même des limites. L’adoption de ce type de management est assez longue. Il peut y avoir des conséquences catastrophique sur la chaîne de production et l’entreprise si la mise en place est bâclé ou prématuré. Nombreux chercheurs ont également critiqué l’aspect ergonomique et mental de cette méthode, usant les employés physiquement et mentalement.

Le lean management doit être adopté de manière consciencieuse, en ne négligeant surtout pas sa préparation et sa mise en place. Pour débuter, il est possible de suivre une formation yellow belt et si vous avez déjà la green belt, de participer à une formation black belt.